Oreste Dal-Zovo

         

oncle-oreste-dal-zovo-1.jpg

 

Oreste DAL-ZOVO (photo prise peu avant son départ pour le maquis, fournie par sa famille)

 

   A  côté du carré militaire d'Héricourt, se trouve un petit carré de six tombes destiné à accueillir les corps de soldats Héricourtois restitués à leurs familles.

            Cinq de ces tombes sont occupées. Sur l'une d'entre elles, pas de nom, mais deux plaques (voir photo ci-dessous))

 

 

petit-carre-militaire-2011-08-23-sf-soldats-inconnus-3028.jpg

                        - " à notre oncle"

                        - " RICM premier Régiment de France à notre camarade"

            Depuis les années 80, notre comité s'efforce mais en vain d'en connaître l'occupant par voie de presse, par affichage ou en consultant les archives municipales.

            En mars 2010, la municipalité d'Héricourt nous transmet un courrier qui lui a été adressé par un ancien Héricourtois demeurant en Corse. Cette personne y explique les recherches effectuées par sa famille pour retrouver l'endroit où est inhumé son oncle, Oreste DAL-ZOVO,  mort au champ d'honneur à Hyémondans (Doubs) le 23 octobre 1944, lors des combats du Lomont.

            Lors d'un de ses déplacements sur le continent, nous le rencontrons, et tous les renseignements qu'il nous fournit sur son oncle correspondent au profil de l'inconnu.

                                    -           -  il était Héricourtois (condition indispensable pour être inhumé à cet endroit)

                                                -  il a appartenu au RICM (Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc)

                                               -  il est décédé au cours de la seconde guerre mondiale.

            Nous avons obtenu la certitude définitive qu'il s'agissait bien de lui, lorsque nous avons terminé début 2013, le recensement de tous les morts d'Héricourt et de ses deux cantons. Il était le seul Héricourtois, ayant appartenu au RICM, décédé pendant la seconde guerre mondiale et dont on ne savait où il était inhumé.

Le 1er novembre 2013, nous avons apposé une plaque sur sa tombe et nous lui avons rendu un hommage solennel en présence d'une de ses petites nièces et de sa fille, des élus des deux cantons, des représentants des associations patriotiques et de la population d'Héricourt.

 

Oreste DAL-ZOVO (Ernest au monument au mort) Dalzovo en un seul mot sur son acte de décès et Dal-ZOWO avec un W sur son acte de naissance), est né le 6 juillet 1925 à Senones dans les Vosges.

Comme nombre d'Héricourtois il est "monté" comme on dit au Maquis du Lomont où il a fait partie du groupe Tito.

Le 23 septembre 1944 il s'est engagé au RICM et est mort des suites de ses blessures dans la nuit du 23 au 24 octobre 1944.

 

Extrait du livre " Groupe Tito de la Résistance à l'Indochine"

 

" Ont-ils (les Allemands) voulu venger leur camarade d'Ecot? Deux Français sont blessés. Pendant qu'on s'affaire autour d'eux, un drame se joue à deux pas, dans la grange voisine : un troisième se laisse mourir sans que personne ne s'en soit aperçu ! Il s'agit d'un homme de l'ancien commando Cassard, nommé Dalzovo ( en un seul mot) . Dans la paille où il est venu s'affaler, l'artère fémorale sectionnée, il se vide de son sang. On le retrouvera une heure plus tard mourant. "

 

Son décès sera déclaré le lendemain, 24 octobre 1944.

 

Oreste Dal-Zovo venait d'avoir 19 ans.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/11/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×