reprises de concession

Une circulaire de 1968 du Ministère de l’Intérieur demande aux préfets de prescrire aux maires, qu’à l’occasion des reprise de concessions, les restes des soldats de la guerre 14-18 ne soient pas déposés dans l’ossuaire communal mais  rassemblés dans un carré ou ossuaire spécial afin de tenir compte du respect avec lequel il convient de sauvegarder les sépultures de ceux qui sont morts pour la France.

Une question –réponse de 1998 à l’Assemblée Nationale.

Lors des reprises de concessions, il convient d’assimiler aux familles l’association « Le Souvenir Français » qui se substitue aux familles défaillantes pour assurer la pérennité des sépultures de guerre, lorsque la dépouille du soldat avait, à l’époque été rendue à sa famille. L’état d’abandon constaté par les communes, doit être, outre à celle du public et des familles, porté à la connaissance de l’Association le Souvenir Français.

Ces deux recommandations ne sont pas toujours suivies d’effet, ou ont tout simplement été perdues de vue en particulier dans les cantons de Haute-Saône où le Souvenir Français n’est pas représenté.

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 06/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site